L'Esprit Boxers

Le Site des Supporters des Boxers

Interview : Romain MASSON

 

Je vous souhaite bon courage d'avance, parce que là on a affaire à une pipelette de niveau 10 au moins  Grin
Ce Boxer qui a de fervents participants au sein des supporters, nous dit clairement ces ambitions, il est notre meilleur buteur actuellement, il s'agit de Romain MASSON.



E.B. – Tu es actuellement le meilleur marqueur du groupe avec 13 buts, cette saison ça se passe bien pour toi au niveau des points. Comment ça se passe au niveau du groupe, l’arrivée et le départ de Fokine, la vie professionnelle et personnelle avec la naissance de ta fille ? Tu arrives à tout gérer ?
Romain – Ça se passe plutôt bien, c’est une organisation. Il faut gérer la petite puce tout d’abord, et aussi le foyer avec la petite femme, ensuite il y a le boulot et le hockey. C’est de l’organisation, du timing, avec peu de temps de repos, mais c’est la direction que j’ai suivi, de faire le maximum pour tout, de faire front face à tout.
A titre personnel, que ce soit fokine, stephan ou guy, je fais toujours mon maximum pour le groupe, pour l’équipe, j’essaie toujours de donner satisfaction à celui qui est sur le banc, au capitaine du navire. Après on n’est peut-être pas toujours d’accord mais ce qui fait le caractère et la personnalité de chacun, c’est ce qui fait un groupe, une équipe. Je fais en sorte d’être un bon soldat, de suivre les consignes de mon entraineur.
Cette année, on a un très bon groupe. On fait face à de belles équipes, on a montré que chez nous on était très difficile à battre. On a une très très bonne équipe, qui me rappelle celle de ma première année sur Bordeaux, et je pense même qu’on a une meilleure équipe que cette année-là où on était arrivé sur le podium. Je pense qu’on peut aller très loin sans prétention aucune, on a battu les grosses équipes du championnat. C’est ce que j’ai envie de réussir.

E.B. – Tu étais absent pour le match aller à Brest, tu étais revanchard pour le match retour. Est-ce que cela t’a galvanisé pour le but du 3-2 et le « but en or » ?
Romain – En fait, c’est la concrétisation du travail, ce sont les efforts qui paient. C’est vrai que ce match aller, je l’ai vu à l’hopital, parce que j’attendais ma puce, et effectivement quand j’ai vu 8-0 à Brest, je suis dit « wouaahh, ça doit être une grosse équipe ». Et du coup j’attendais le match retour. Je suis très content qu’on les ait battus, on leur a montré un beau visage des Boxers. Et comme tout joueur, bien sur, de marquer le but qui relance le score à 3-2 et ensuite le but en or, on ne peut pas rêver meilleur scénario. Après je ne marque pas seul, tout le groupe a bossé sur la glace, le mérite est collectif, il va à tous les secteurs de jeu. C’est vrai que c’est bon de marquer à domicile devant 3700 personnes, il ne faut pas se mentir c’est appréciable, battre le leader, marquer, ce sera pour moi un match référence.

E.B. – Le match contre Mont Blanc n’est-il pas un match piège ? Un match décisif pour rester dans le top 3 ?
Romain – On montre très souvent notre jeu face à meilleur que nous, ça s’est vu au tournoi copifac, moi le premier et les autres joueurs aussi, on a joué au niveau de la Magnus. Quand on arrive face à des équipes où le rythme est un peu cassé, et le niveau un peu moins bon, c’est vrai qu’on a tendance à ne pas aller de l’avant. Je sais que je fais de meilleures prestations face à des équipes plus dures, que contre des équipes contre lesquelles on serait amener à gagner plus facilement. C’est sur c’est un match piège, il ne faut pas se leurrer, il faut être vigilant, et ne pas se faire avoir chez nous, alors qu’on a montré que les Boxers à domicile ne lâchaient rien, aucun de nos points.
Il faudrait finir dans les 3 premiers également, on en est capable, c’est d’ailleurs pour ça qu’on est positionner au mieux actuellement.

E.B. – Lors du match contre Annecy, il y a eu 8 buteurs différents. Est-ce que c’est cela qui fait aussi notre force actuellement ? Tout le monde peut marquer ?
Romain – Exactement, on a effectivement une très belle profondeur de banc. En fait, cette année, en plus d’un bel effectif, on a 3 lignes qui sont capables de marquer. Parfois une ligne va tirer son épingle du jeu, et le match d’après, ce sera une autre. C’est vrai qu’à Annecy, tout le monde a marqué, ça montre que tout le monde est capable d’en mettre un au fond. Attention il n’y a pas que le buteur non plus, il y a tout  le travail de fond, on ne marque pas tout seul, on est 5 sur la glace, c’est tout la ligne qui bosse. L’important c’est qu’à la fin du match on parte avec une victoire. Ce n’est pas la fiche qu’on joue, personnellement c’est la médaille que je veux aller chercher. J’y crois vraiment, j’aimerais finir cette année avec la médaille d’or. Sans s’enflammer, de mon expérience personnelle et avec les matches qu’on a enchainé à domicile, on prouve qu’on peut prendre les grosses équipes chez nous, et je crois que ça peut nous mener loin. Mais il faut rester vigilant, on l’a vu ce weekend, la moindre erreur peut se payer cher. Mais on a les armes, le banc, les joueurs, on peut s’afficher sur la plus haute marche. En playoff le classement de la phase régulière n’est pas forcément respecté, le 8ième peut aller battre le 1er.

E.B. – Quelle équipe voudrais-tu rencontrer ou éviter en quart pour les playoffs ?
Romain – Je n’aimerais pas Brest ou Neuilly, toutes ces équipes sur leurs petites patinoires, on se fait toujours avoir ou voler, j’en garde toujours que de mauvais souvenirs en général. Ou éviter des villes comme Dunkerque, c’est un petit chaudron, c’est une atmosphère, et c’est difficile d’aller chercher un résultat. Quand on est chez nous on a le public, et c’est notre force à Mériadeck, et dans d’autres clubs ils ont cela aussi. Même Anglet, c’est toujours un derby, je l’ai vu dès que je suis arrivé à Bordeaux, je préfère aussi éviter ce genre de match. Je préfère jouer Montpellier, ils ont une belle équipe, mais je nous vois plus capable aller chercher un résultat là-bas.

E.B. – Tu as dit dans le Sud Ouest que tu voulais finir sur quelque chose de fort. En souhaitant à l’équipe d’aller le plus loin possible, est-ce que ça pourrait être ta dernière saison à Bordeaux ?
Romain – En fait, ce que j’ai dit c’est que je voulais finir cette saison sur quelque chose de fort, pas ma carrière. Grin Sinon je n’en ai aucune idée, on fera un bilan à la fin de la saison. Mon objectif c’est de donner le meilleur pour le groupe, d’aller le plus loin avec cette équipe, et je me répète mais je crois qu’on peut aller très loin. J’aimerais finir avec la plus belle des médailles, la dorée, ça me ferait plaisir. Je ne suis pas du tout dans cette perspective de l’après-saison, on n’a même pas encore commencé les playoffs, ne plaçons pas la charrue avant les bœufs  Smiley D’abord cette médaille au tour du cou, c’est ma priorité et après on verra.

E.B. – L’affluence de la patinoire ne cesse de battre des records. Est-ce que ça te booste ou tu  arrives à faire abstraction de l’effervescence du public ?
Romain – Justement c’est ce qui me pousse à atteindre ces objectifs là. J’ai fait des clubs sympas, des clubs où il y avait de grosses affluences, je pense que c’est vraiment le point positif de Bordeaux. Ça me permet de me surpasser, on sent le public derrière soi, c’est indescriptible. Et, par rapport à la question précédente, si je devais arrêter le hockey, c’est peut-être ça qui me manquerait. On a vraiment ce sentiment quand on est sur la glace d’être soutenu par 3000 personnes. Comme ce but contre Brest, on sent tout un public derrière soi, ce n’est pas tout seul que je l’ai marqué c’est avec le public et mon groupe. C’est vraiment quelque chose de très fort à Bordeaux, c’est vraiment appréciable. J’ai dû mal à le décrire, on est à fond, on a des ailes qui nous poussent … on a envie de se surpasser pour son groupe mais aussi pour ce public. Sur la glace il y a les 5 joueurs et le gardien, mais il a pratiquement un 7ième joueur avec nous. C’est vraiment que du bonheur que de jouer à Mériadeck.

E.B. – Si un bon génie pouvait exaucer 3 de tes vœux dans le hockey ou dans ta vie, quels seraient-ils ?
Romain – Des trucs invraisemblables ? Si j’avais ce pouvoir, j’aimerais que ma famille et mes proches soient immortels, même si c’est risible  Wink Ensuite cette année pour le hockey avoir la médaille d’or  Grin ce serait bien. Et enfin, avoir la vie la plus agréable avec ma petite puce et ma petite femme, sans demander des millions mais juste pouvoir avoir ce que je veux quand j’en ai envie.

E.B. – Si tu pouvais passer une journée avec 2 personnes : une qui est actuellement sur Terre, l’autre qui nous a déjà quittés. Tu choisirais qui et pourquoi ?
Romain – Qui n’est plus sur Terre … on revient à mes 3 vœux, ce serait que mes grands-pères soient encore vivants pour connaître ma petite puce, et vivre tous les bonheurs que j’ai avec elle. Heureusement j’ai mes parents qui vivent avec moi, c’est génial, ils profitent un maximum avec mon frère et ma sœur. Et puis sinon rencontrer quelqu’un du hockey comme Wayne Gretsky, il m’a fait rêver quand j’étais petit, je voulais être un bon joueur comme lui.

E.B. – Peux-tu vendre le match contre Dunkerque aux supporters bordelais pour remplir un bus ?
Romain –  hockey1.gif Je conseille à tous les participants de se rendre à Dunkerque. Déjà il y a la mer qui n’est pas très loin  Grin il fait toujours beau là-bas, l’ambiance est impressionnante avec leur cop et la fanfare de Dunkerque. En plus, il y a un carnaval de folie, très souvent il y a l’élection de Miss France, on rencontre plein de gens. C’est le moment de venir nous soutenir à Dunkerque, vous verrez il y aura un superbe soleil, et on va aller gagner là-bas, battre les Corsaires. Vous ne pouvez pas manquer ça !!

E.B. – As-tu une question à poser à l’Esprit Boxers, en général ou à un membre en particulier ?
Romain – Pas de question, mais un message. Qu’ils continuent de nous soutenir comme ils le font si bien depuis le début de l’année, depuis 3 ans pour moi. Qu’ils nous poussent à aller au plus haut, à nous surpasser pour briller au mieux. J’espère qu’ils seront fiers de nous. On essaie de leur rendre ce qu’ils nous donnent aussi. On fera le maximum sur la glace pour aller jusqu’au bout.

E.B. – As-tu quelque chose à ajouter ?
Romain – Je remercie l’Esprit Boxers, mes parents, mon frère, ma sœur, ma fille, ma femme …  Grin (EB - … pour cette médaille d’or, déjà en mode remerciement !?). Plus sérieusement, on est fier d’avoir un public comme ça à Mériadeck, on est fier du résultat, on est content que ça plaise à tout le monde. On se sent capable d’aller sur la plus haute marche. J’ai vécu des phases, des finales et des médailles, et j’ai envie d’avoir celle qui est la plus dorée. S’il y a un Bon Dieu qui m’entend, qu’on finisse cette superbe saison sur la plus haute marche. Merci  Smiley


Merci Romain, et Bon Match
Et tous les supporters te souhaitent de l'avoir cette belle médaille dorée  Wink


Venez réagir sur le forum !